Monthly Archives: December 2013

Tesla round table : Human Rights Day at UNESCO Headquarters

Journée des droits de l’Homme à l’UNESCO

Samedi 07 décembre 2013

Le Conseil de la jeunesse de la FFC UNESCO, organisateur de la journée du 07 décembre pour quatrième fois, a choisi de mettre l’accent sur thème « Reconnaître et Fédérer les talents ».

Les membres de notre Conseil de la Jeunesse ont choisi de garder à cette manifestation, signe de notre engagement, un caractère artistique et culturel, dans la continuité de l’édition 2012 qui s’intitulait « Agir en créativité ». Divers forums et ateliers ont eu lieu destiné à plus de 300 élèves et étudiants présents.

Le Club UNESCO Sorbonne avait présenté, à cette occasion, la table ronde mémorielle dédiée à Nikola Tesla. Egalement, les titres des ambassadeurs interculturels ont été attribués à Michèle Paris, Boris Vukobrat, Jean-François Sabouret et Bojan Zulfikarpasic.

IMG_7436

 Table ronde TESLA

7 décembre 2013  UNESCO, Paris  10:00 – 12:30

 

Aleksandar Protic – Introduction : Tesla, vie œuvre, importance 

Projet Tesla en Inde à Sustainable Leadership Summit

* * *

TESLIANUM Centar par Nataly Vukobrat

* * *

 Novi Sad – la ville Teslienne par Aleksandra Stajic

* * *

 The International Tesla Congress par Slobodan Ivetic

* * *

 Spectacle multimédia Tesla, Les Confidences Électrique d’un génie

crée par Ugo Venel et Louis-Pierre Duval

et acteurs Pierre Londiche (Edison) et Sergey Filipenko (Tesla)

* * *

Club UNESCO Sorbonne a organisé une exposition consacré à Tesla. Les auteurs suivant ont exposé leur tableaux  : Mila Gajin, Aimé Venel, Roberto Letan et Samuel Moucha

IMG_7469

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »

Ainsi est libellé l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies le 19 décembre 1948.

« Premier instrument universel à reconnaître la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine, la Déclaration incarnait des siècles de réflexion – elle a également marqué le début d’efforts mondiaux concertés pour réaliser les droits de l’homme en toutes circonstances.

Un pas décisif a été franchi en 1993 avec la création du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Adoptés il y a 20 ans, la Déclaration et le Programme d’action de Vienne restent éminemment pertinents aujourd’hui, réaffirmant l’universalité des droits de l’homme, leur corrélation et leur importance pour le développement. Des avancées considérables ont eu lieu depuis lors, mais le plein respect de l’exercice des droits de l’homme reste difficile à atteindre.

En 2000, les Objectifs du Millénaire pour le développement ont fixé un agenda humaniste ambitieux qui a servi de catalyseur à d’importants progrès dans de nombreux pays. Cependant, 2,7 milliards de femmes et d’hommes continuent de vivre avec à peine plus de deux dollars par jour. L’accès à une éducation de qualité est encore un rêve pour des millions de jeunes filles et de femmes. Les catégories les plus défavorisées de la société continuent d’être victimes d’exclusion, de maltraitance et de violence. Dans le même temps, l’état de droit reste faible dans de nombreux pays et la liberté d’opinion et d’expression se heurte à des menaces croissantes.

Pour que la liberté et l’égalité de dignité et de droit deviennent réalité pour toutes les femmes et tous les hommes, nous ne devons épargner aucun effort pour aider les pays à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement d’ici à 2015. Il est impératif de tenir les promesses faites en 2000 tout en fixant pour le développement durable un nouvel agenda ambitieux qu’il nous faudra suivre en nous concentrant sur l’élimination de l’extrême pauvreté dans le monde. L’élimination de la pauvreté est un fondement de la paix et du développement durables – telle est la leçon essentielle des 65 dernières années. Ce devrait être notre nouvel agenda mondial pour les droits de l’homme, l’accent étant spécialement mis sur les droits des femmes et leur autonomisation.

Le 20e anniversaire de la Conférence de Vienne est une occasion pour tous les gouvernements, toutes les sociétés et tous les hommes et femmes de se mobiliser et de regarder vers l’avenir. De grands progrès ont été réalisés depuis 1948 et 1993, mais beaucoup de durs efforts restent à faire pour que la dignité et les droits deviennent une réalité pour tous ».

Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme